Causes structurelles de la Corruption

Causes structurelles de la Corruption

Plusieurs facteurs peuvent expliquer la présence, persistance ou le développement de la corruption dans une société donnée. Mais il importe de connaître les principales dont le traitement peut significativement réduire le niveau de la corruption. Ainsi, les personnes interviewées ont été amené à identifier les trois principales causes de la corruption en Côte d’Ivoire dans une liste préétablie. Selon l’enquête sur la corruption à Abidjan réalisée par l’INS en 2015, de façon générale, il n’y a pas d’unanimité sur les causes de la corruption en Côte d’Ivoire.

Une image contenant table

Description générée automatiquement

Les autorités de l’administration publique attribuent la corruption principalement, au manque de morale et d’éthique des agents publics (27%) et à l’absence de sanctions des actes de corruption (18%). Ils notent également l’influence négative de l’impunité vis-à-vis des hautes autorités de l’Etat (12%). Les chefs d’entreprise lient la corruption principalement, aux problèmes de morale/éthique (22%) au bas niveau des salaires (22%). Quant aux dirigeants de la société civile, ils pointent du doigt le manque d’éthique/morale (35%) et l’impunité vis-à-vis des Hauts dirigeants (22%). Ils observent la pratique de bas salaires (13%) principalement dans l’administration et la volonté de certains de s’enrichir rapidement (13%). Ainsi les acteurs pointent un doigt vers la moralité et l’éthique des Ivoiriens dans une société caractérisée par une impunité généralisée. 

 

Par ailleurs, d’une façon générale, les attitudes qui encouragent la corruption, découlent des causes de la corruption. Selon les autorités administratives, les principales attitudes qui encouragent la corruption sont le manque de morale ou d’éthique des agents publics (21.7) et l’impunité des actes de corruption (19.0).

image

 Il faut aussi noter la recherche de gains facile (15.2) et les lenteurs administratives (14.5). Pour les chefs d’entreprise, donner des salaires bas aux fonctionnaires et agents de l’Etat (24.7) qui recherchent des gains complémentaires (19.6) dans une administration lente (16.8) sont les principales attitudes qui encouragent la corruption. Les dirigeants de la société civile estiment que c’est la recherche de gains facile (27.6) et les lenteurs administratives (20.6) qui encouragent la corruption, sans oublier la mauvaise gouvernance (15.9) et la pratique de bas salaire (14.1).

Newsletter

Rejoignez notre newsletter et recevez des mises à jour dans votre boîte de réception. Nous ne vous enverrons pas de spam et nous respectons votre vie privée .